Recourir à un cabinet d’accompagnement à la mobilité externe

Mar 9, 2020 Services B2B

Recourir à un cabinet d’accompagnement à la mobilité externe

En 2011, un cadre dirigeant sur cinq changeait de poste ou d’entreprise après 3 ou 9 ans de services. Cette mobilité concerne surtout les femmes et les jeunes. La plupart du temps, les femmes quittent la société, tandis que les hommes bougent généralement en interne. Les jeunes, quant à eux, prennent la décision de démissionner tout simplement à cause de leur âge. Cet article mettra en lumière le rôle d’un cabinet d’accompagnement à la mobilité externe d’un manager.

Quelles sont les missions d’un cabinet d’accompagnement à la mobilité externe ?

Avant de contacter un cabinet d’accompagnement à la mobilité externe cadre dirigeant, il convient de connaître ses diverses missions. Dans un premier temps, cet expert effectue un diagnostic professionnel et personnel du manager, afin de faire le point sur sa carrière. Il propose un accompagnement sur-mesure, et il élabore la stratégie de recherche avec son client. Il met au point des outils tels que le CV, le pitch, etc. Aussi, il garantit un suivi personnalisé de la campagne de communication de l’entité. L’interlocuteur se charge également de définir une technique de négociation qui permet de gérer trois paramètres.

Il s’agit de l’absence de procès, du coût minimum et de la protection contre les effets indésirables sur l’activité commerciale. Pour aider le dirigeant à optimiser son parcours professionnel, l’intervenant identifie les propositions et les besoins en emploi dans les sociétés de son réseau. Il met un point d’honneur à fournir un accompagnement du développement du cadre dirigeant. Il garantit en effet un suivi réel et exigeant du cadre jusqu’à sa prise de fonction. Sa mission ne se limite pas à l’assistance du dirigeant, il veille également à ce que la relation entre employeur et employé soit au beau fixe.

Comment trouver un prestataire de confiance ?

Pour trouver un prestataire sérieux et de confiance, il est préférable de privilégier les professionnels formés. Pour accéder au poste de consultant en accompagnement à la mobilité externe d’un dirigeant, il faudra être titulaire d’un Bac +4/5 avec une spécialisation en sociologie, sciences humaines, sciences sociales, etc. Aussi, il ne faut pas hésiter à vérifier si le spécialiste convoité possède une certification. Il ne faut pas oublier de jeter un coup d’œil sur son expérience et sa réputation dans le domaine. Certains cabinets sont qualifiés ISQ/OPQCM. Grâce à cette qualification, le professionnel sélectionné garantit la confidentialité du dossier de chaque client avec qui il est amené à travailler.

Des consultants sont également passés par le stade de rupture avec l’employeur. De ce fait, leur aide sera précieuse, car ils maîtrisent la situation et savent dans quoi, ils s’embarquent. Soucieux de satisfaire les attentes de la clientèle, ils mettent en place une méthodologie pouvant aboutir systématiquement à un très bon accord et éviter tout contentieux. Des prestataires ont de même obtenu une reconnaissance du Ministère de la Recherche en 2008. À noter que chaque consultant a sa propre spécialité au sein de tout organisme. De ce fait, le client optimisera ses chances en confiant son cas entre les mains d’un expert qui comprend précisément sa problématique.

Anna

ParAnna